Un accouchement riche en émotions!

Tout a commencé le 28 septembre 2014 donc deux jours après le terme alors qu’on m’avait stressée une bonne partie de ma grossesse en me disant de me ménager car j’avais un risque d’accouchement prématuré! Autant vous dire que le temps commençait à me paraître long surtout qu’il faisait encore très chaud! J’avais tout essayé pour faire commencer le travail (longues marches, méthode italienne, trampoline…) sans succès! Et Maël et Camille s’impatientaient aussi! Mais ce dimanche-là tout était réuni: les loulous étaient chez papi et mamie et Cédric ne travaillait pas alors on y croyait.

IMG_9368

On avait rendez vous à la maternité à 9 heures. La sage femme m’a examinée, col toujours mou, ouvert à 2, bébé très bas ( à ce moment là on ne  savait pas encore que ce serait une puce car on avait décidé de garder la surprise) mais zéro contraction. Elle me fait donc un décollement ( pas douloureux du tout) puis monitoring pour surveiller. Et là, je commence à contracter! Certaines contractions deviennent douloureuses. Vers 11 heures, la sage femme revient, voit les contractions, col à 3/4. Elle hésite à nous faire repartir car on est à 20 minutes de la maternité. Finalement, on décide de prolonger un peu le monitoring pour voir si les choses évoluent.

IMG_9401

Vers midi, elle revient, les contractions sont de plus en plus douloureuses et rapprochées. Donc on reste et on décide de percer la poche des eaux. Elle me propose la péridurale avant mais je préfère essayer sans. Donc c’est parti! Une fois la poche rompue, on m’installe sur le ballon, elle me montre des positions pour mieux supporter les contractions. Vers 13 heures,  col à 7, je commence à avoir vraiment mal et ne supporte plus le ballon, je préfère retourner sur le lit, d’abord à 4 pattes en appui sur le ballon puis finalement, couchée sur le dos, c’est comme ça que la douleur est la plus gérable. Mon homme me masse le dos pendant les contractions car la douleur est intense.

IMG_9430

Vers 14 heures, col ouvert à 9/10, la sage femme tente de me faire pousser car elle aimerait bien assister à la naissance avant la fin de sa garde mais je ne suis pas efficace. Du coup, elle me présente la nouvelle équipe. Un quart d’heure plus tard, je sens que ça pousse donc on appelle l’équipe et on s’installe. La première sage femme revient aussi du coup pour m’encourager pendant la poussée! Et là je pousse une fois, je sens une intense brûlure, signe que la tête s’engage et 2 minutes après le soulagement, je vais attraper mon bébé et finir de le sortir! Il me semble si petit! Et là, je regarde entre ses jambes et découvre que j’ai une deuxième magnifique poupée, un moment magique! Il est 14h26 . Toute l’équipe me félicite pour ce bel accouchement sans péridurale. Et j’avais des spectateurs entre les étudiants, les titulaires et la sage femme de l’équipe précédente!

IMG_9440

Mais après, ça se complique, le placenta n’est pas sorti entièrement, je saigne beaucoup. Je lis la panique dans le regard du corps médical et de mon homme. Du coup, la sage femme doit aller le chercher dans mon utérus et sans aucune anesthésie(sinon j’aurais dû aller au bloc et être séparée de mon bébé et ça je voulais à tout prix l’éviter), c’est vraiment une douleur atroce. Heureusement, l’équipe est très soutenante, une aide soignante me tient la main et me parle pour me faire penser à autre chose durant toute la manipulation. Je regarde ma puce pour me donner de la force, je hurle aussi, ce sont quelques minutes qui me paraissent des heures. Mais ouf, elle y arrive enfin! Et après, tout le monde me félicite encore de mon courage car c’est très rare de faire ce genre de geste sans anesthésie de nos jours.

IMG_9425

Bref, ce mauvais moment passé, je récupère ma poupée qui était en peau à peau avec papa pendant ce temps et je la mets au sein! Et là, on reste bien 2 heures comme ça à se découvrir. Puis, on la pèse, 3kg466, pas si crevette que je le pensais finalement! On me surveille étroitement aussi car j’ai perdu pas mal de sang mais tout va bien alors j’ai enfin droit à un goûter  vers 17 heures (alors que j’avais rien avalé depuis la veille!) et on nous amène dans notre chambre. Une heure plus tard environ, mes parents arrivent avec Maël et Camille qui n’ont qu’une envie : découvrir leur petite sœur. Et ce sont de nouveaux instants magiques qui débutent et le début d’une nouvelle vie… à 5!

IMG_9478