Avec Lego Hidden Side, la chasse aux fantômes commence!

Coucou tout le monde!Comme vous le savez si vous avez l’habitude de nous suivre, nous avons la chance depuis quelques mois maintenant, de faire partie de la Max’s family et dans ce cadre de tester des produits pour Maxi Toys afin de partager nos avis avec vous. Je vous laisse imaginer le bonheur que c’est à chaque fois pour les loulous. Alors quand Concetta nous a proposé de tester des nouveautés Lego qui seront bientôt disponibles en magasin, nous avons sauté sur l’occasion et mes trois fans (Maël en premier lieu, fan absolu depuis des années maintenant) ont littéralement sauté de joie en voyant le gros colis arriver!Avant de vous parler plus en détails des quatre boîtes reçues, construites et approuvées par les enfants (avec une surprise à la clé mais patience vous en saurez bientôt plus!), je vais vous présenter un peu les deux marques vedettes du jour: Maxitoys et Lego.MAXITOYS S.A est une société créée en 1989 qui est très présente en Belgique, au Luxembourg, en France, en Suisse, en Turquie, au Maroc, en Roumanie et en Italie. Elle comptabilise plus de deux cent cinquante magasins. Son objectif est d’essayer de donner à ses clients la gamme de produits la plus large possible au meilleur prix. Pour se faire, ils ont mis en place une politique d’achats dynamiques. Mais ce n’est pas tout, ils aiment aussi répondre au mieux aux attentes des clients et portent donc une grande attention à la sélection de jouets, idées cadeaux et jeux vidéo qu’ils commercialisent, que ce soit avec leurs propres marques (dont je vous ai parlé dans mes précédents articles) ou de grandes marques connues (comme Lego aujourd’hui).Qui n’a pas entendu parler de LEGO? Qui n’a pas au moins une fois dans sa vie touché ses fameuses briques? Mais vous êtes-vous déjà intéressés à l’histoire de cette entreprise au destin fabuleux? Il s’agit donc d’une entreprise familiale basée à Billund au Danemark mais dont les bureaux principaux se situent à Enfield (aux Etats-Unis), à Londres (Royaume-Uni), à Shanghai (Chine) et à Singapour. Elle a été fondée en 1932 par Ole Kirk Kristiansen. Son nom vient des mots danois « Leg gods » qui signifient « joue bien ».L’entreprise n’a cessé de se développer, de grandir au fil des années, d’élargir sa gamme pour s’adapter au mieux aux envies de ses petits et grands fans jusqu’à devenir numéro 1 des ventes en 2014 grâce notamment à la création de gammes comme Lego City, Lego Friends, Lego Star Wars… Leur dernière innovation en date est le lancement en août 2018 des premières pièces en plastique végétal, un matériau durable élaboré à partir de canne à sucre.Nous allons maintenant nous intéresser plus particulièrement aux quatre boîtes reçues par les loulous de la toute nouvelle gamme de la marque (Hidden Side) qui invite les enfants à rejoindre une bande de chasseurs de fantômes intrépides prêts à affronter l’inconnu pour tenter de redonner un aspect normal à un monde hanté. Mais en plus du classique jeu de construction que nous connaissons tous très bien, les Lego de cette gamme renferment des secrets et de surprises qui peuvent être révélés grâce à une application qui permet de donner vie aux modèles, en révélant un monde caché de mystères interactifs et de défis à relever! Autant vous dire que les enfants avaient hâte de terminer la construction pour découvrir tout ça!Et je pense que vous vous douterez qu’ils se sont jetés en priorité sur la plus grosse des boîtes (tant qu’à faire autant se faire plaisir!): l’école hantée de Newbury. Pour chacune des boîtes, ils ont procédé à l’ouvert ensemble et les filles ont joué les petites assistantes de Maël le spécialiste (sauf pour la boîte à partir de huit ans, âge que Camille vient d’avoir, pour laquelle la miss a voulu tenter la construction seule mais on en reparlera plus tard).Pour cette école hantée, mon Loulou a comme à son habitude été très efficace dans la construction et ne s’est laissé impressionné ni par le nombre de poches ni par la taille du manuel d’instructions! Il faut dire qu’il a déjà construit seul le grand château de Harry Potter avec pas moins de 37 poches et 3 manuels! Plus rien ne lui fait peur désormais! Du coup, en à peine trois petites heures, tout était fin prêt pour commencer à jouer…Ils ont commencé de manière classique avec les huit personnages inclus, (le héros Jack Davids, l’héroïne Parker L.Jackson, Elton Douglas, Rose Davids. M.Clarke le directeur, les élèves Paola et Wide et enfin Spencer, le chien fantôme de Jack) à la découverte des différentes pièces plus ou moins cachées de l’école: une salle d’ordinateurs, une bibliothèque, une salle de bains, une salle de chimie, un clocher, une salle cachée et un arrêt de bus.Mais après cette découverte qui a duré plusieurs heures mine de rien, ils ont eu envie de découvrir l’application pour faire « vivre » leur école et chasser les fantômes. Cette application est disponible sous Android et IOS et est rapide à installer, simple à utiliser intuitivement par les enfants. Moi, je n’y ai pas compris grand chose au premier abord mais Maël oui. C’est d’ailleurs lui qui a écrit les quelques lignes qui vont suivre pour vous expliquer comment cela fonctionne et ce que l’on peut faire avec.Après l’avoir téléchargée, il suffit de scanner la construction pour qu’elle soit reconnue puis l’aventure commence: le décor bouge, des animaux ou personnages apparaissent. Pour l’école, une fois positionnée à l’envers, elle se transforme en monstre! Il existe deux modes de jeu: chasseur ou fantôme. Après avoir essayé le mode fantôme, Maël a vite abandonné avec un « j’ai rien compris » mais je suis certaine qu’il y reviendra et y arrivera! En mode chasseur, par contre, il a immédiatement trouvé ses marques et adore voir apparaître des glooms qui permettent de faire apparaître des fantômes sur l’écran puis les attraper en visant bien la cible pour agrandir sa collection. Il a ensuite tout expliqué à Camille qui s’est elle aussi prise au jeu. Pour Anaïs il est encore trop tôt pour le moment pour jouer avec le téléphone alors elle se contente de jouer avec les « vrais » personnages pour son plus grand plaisir.Passons à présent au bus scolaire paranormal que Camille a voulu tenter de construire seule. Elle s’est très bien débrouillée mais a quand même eu besoin de son frère de temps en temps. Mais au final à eux deux, en deux petites heures, ils sont venus à bout du montage avec un plaisir à peine dissimulé pour ma puce d’avoir réalisé une bonne partie du travail. Elle est déjà plus douée que moi ma princesse!Le jeu a alors pu commencer et Anaïs n’a pas tardé à les rejoindre pour en profiter aussi. Ce bus scolaire paranormal possède des canons « désenvoûteurs » qui se déploient, des scanners sur le toit et peut accueillir jusqu’à quatre figurines parmi les six incluses dans la boîte (Jack Davids, Parker L Jackson, J.B la talentueuse scientifique, les ouvriers Nanna et Bill et Spencer le chien fantôme de Jack).En plus du bus, ils adorent jouer avec les toilettes mobiles qui peuvent être transformées en monstre hanté lanceur de tuiles marron. Je vous garantis qu’avec tout ça les enfants ont de quoi s’inventer des milliers d’histoires pour des heures de jeu sans jamais s’ennuyer!Comme pour l’école, il est aussi possible de scanner le bus dans l’application pour se lancer dans la chasse aux fantômes! Cela permet de varier les plaisirs sans être trop intrusif dans le mode de jeu classique. En effet, à chaque fois que Maël ou Camille utilisent le téléphone pour faire une partie, certes ils s’amusent et apprécient de voir leur construction s’animer mais cela leur donne aussi envie par la suite de manipuler les figurines réelles et de jouer avec.Enchaînons avec le bateau hanté qui a eu beaucoup de succès auprès de mes trois aventuriers en herbe pour des raisons différentes: pour Maël car il adore Pirates des Caraïbes et que cela lui a fait penser au film, Camille parce que le crocodile lui a rappelé celui de Peter Pan et Anaïs à cause du petit canoë jaune qui lui a fait penser à Vaiana! Bref, ils étaient unanimes pour dire qu’il fallait vite le construire pour commencer à s’amuser!Du coup Maël s’est activé et en à peine une heure tout le monde a pu se regrouper autour du bateau pour commencer à jouer avec chacun leurs histoires en tête! Le mélange de tout ça donne parfois des scénarios assez cocasses, c’est ce que j’adore dans ces jeux qui laissent libre court à l’imagination de chacun.Le bateau hanté peut en plus être séparé en deux puis réassemblé pour donner encore plus d’idées histoires avec les quatre figurines: Jack Davids, Parker L Jackson, le capitaine Jonas et son fils Jonas Jr sans oublier le chien fantôme Spencer et le légendaire alligator (que Camille avait pris pour un crocodile) albinos.Puis quand ils ont eu envie de donner vie au bateau ou de l’appréhender différemment, il leur suffit de le scanner dans l’application pour commencer à chasser les fantômes ou tout simplement se balader pour résoudre des mystères et finir par vaincre le chef fantôme présent dans chaque modèle.Pour être totalement complète, il me reste à vous présenter la dernière des boîtes qui a fait leur bonheur: le cimetière mystérieux. Maël étant fasciné depuis tout petit par tout ce qui tourne autour de la mort était très impatient de terminer le montage et comme pour le précédent, en une petite heure, la tâche a été accomplie.C’est vraiment l’avantage des notices de montage Lego, elles sont très claires en présentant chaque étape pas à pas et permettent aux enfants d’être autonomes. Et comme d’habitude, à peine le jouet monté, ils se sont tous les trois mis autour pour commencer à jouer.Et puis ce cimetière renferme quelques gadgets qu’ils adorent particulièrement: une statue qui tourne, une tombe qui s’ouvre et un arbre hanté avec des bras articulés. Comme dans chaque boîte ils ont pu retrouver des figurines pour agrémenter leurs jeux: Jack Davids et Parker L.Jackson, un squelette, M.Branson et toujours Spencer, le fidèle chien fantôme. De quoi s’inventer des tonnes d’histoires pour bien s’amuser.Et c’est seulement après avoir bien joué avec les personnages qu’ils demandent de voir ce que cela donne avec l’application et ça en tant que maman attentive à limiter les écrans, c’est rassurant. En effet, cela montre qu’ils préfèrent toujours toucher, expérimenter, inventer avant de passer dans le virtuel et de chasser les fantômes. Mais je ne vais pas vous mentir, ils aiment beaucoup ça aussi! Mais comme ils me l’ont dit eux-mêmes, s’il n’y avait pas eu la phase de construction avant, et toutes les histoires qu’ils s’inventent, la chasse aux fantômes ne les intéresseraient pas. Pour eux l’un ne va pas sans l’autre.En conclusion, je pense que vous aurez compris que les trois loulous sont totalement conquis par cette nouvelle gamme et qu’ils remercient MAXITOYS de tout leur cœur pour leur avoir permis de les découvrir. Ils n’ont plus à présent qu’une envie: agrandir leur collection avec le laboratoire détecteur de fantômes, le restaurant hanté, le quad chasseur de fantômes et le train fantôme. De futures idées de cadeaux pour les anniversaires et Noëls à venir!

Et vous, vous connaissez cette gamme? Vous en pensez quoi?

Bonne journée!